• Spectaculaire rebond en fin de séance à Wall Street

    La Bourse de New York a signé un spectaculaire rebond mardi en fin de séance, effaçant in extremis les lourdes pertes enregistrées plus tôt sous l'effet des craintes de défaut de paiement de la Grèce: le Dow Jones a gagné 1,44% et le Nasdaq 2,95%.

    La Bourse de New York a signé un spectaculaire rebond mardi en fin de séance, effaçant in extremis les lourdes pertes enregistrées plus tôt sous l'effet des craintes de défaut de paiement de la Grèce: le Dow Jones a gagné 1,44% et le Nasdaq 2,95%. | Stan Honda

    Agrandir le texte Diminuer le texte Imprimer l'article Tout leParisien.fr sur votre mobile

    La Bourse de New York a signé un spectaculaire rebond mardi en fin de séance, effaçant in extremis les lourdes pertes enregistrées plus tôt sous l'effet des craintes de défaut de paiement de la Grèce: le Dow Jones a gagné 1,44% et le Nasdaq 2,95%.
    Selon les chiffres définitifs, le Dow Jones Industrial Average, qui avait fini la veille au plus bas depuis un an, a rebondi de 153,41 points à 10.

    L'indice élargi Standard & Poor's 500 a progressé de 2,25% (24,72 points) à 1.123,95 points.

    En nette baisse la quasi-totalité de la séance, l'indice phare de Wall Street est repassé dans le vert, puis a engrangé de nets gains, dans le dernier quart d'heure d'échanges.
    Le marché a signé "un rebond rageur", a constaté Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.
    "Je pense que la baisse s'était épuisée", a-t-il expliqué. Pour autant, "c'est un bon signe. Cela pourrait vouloir dire que le marché a touché le fond, de manière temporaire".
    La séance a une nouvelle fois été dominée par la crainte de voir la Grèce faire défaut, un événement aux conséquences potentiellement désastreuse pour le système financier.
    Le gouvernement grec a reconnu dimanche qu'il n'atteindrait pas ses objectifs de réduction du déficit cette année. Dans la nuit de lundi à mardi, la zone euro a annoncé le report d'une nouvelle tranche d'aide financière, réclamant de nouvelles économies et des privatisations supplémentaires.
    Apple a fini en baisse de 0,56% à 372,50 dollars. Le fabricant a présenté l'iPhone 4S, cinquième génération de son téléphone multifonctions, doté d'un processeur plus puissant que son prédécesseur et de commandes vocales. Il a été accueilli avec une certaine déception par les investisseurs, qui pour certains espéraient des innovations plus impressionnantes.
    Le marché obligataire s'est stabilisé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'est établi à 1,781% contre 1,789% lundi soir et celui à 30 ans à 2,757% contre 2,761% la veille.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :