• Syrie : la France veut des "garanties" sur le départ de Bachar al-Assad

    <header>

    Syrie : la France veut des "garanties"

    sur le départ de Bachar al-Assad

    Alors que l'ONU a adopté une résolution qui envisage des négociations de paix en Syrie, Laurent Fabius réclame la "mise en place d'une transition".

    Publié le <time datetime="2015-12-18T23:34" itemprop="datePublished">18/12/2015 à 23:34</time> | Le Point.fr    lien
    <figure class="man full-width-img" itemprop="image" itemscope="" itemtype="http://schema.org/ImageObject">
    Laurent Fabius, photo d'illustration.
    <figcaption class="art-caption" itemprop="description">

    Laurent Fabius, photo d'illustration. © CITIZENSIDE/PATRICE PIERROT

    </figcaption></figure></header>

    Le départ du président syrien Bachar al-Assad s'impose "pour des raisons non seulement morales mais aussi d'efficacité", estime la France qui réclame justement "des garanties". "Comment un homme pourrait-il rassembler un peuple qu'il a en grande partie contribué à massacrer", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, peu après que le Conseil de sécurité de l'ONU eut adopté à l'unanimité une résolution qui entérine un ambitieux plan de paix pour la Syrie. "Tant que persistera la gouvernance actuelle de M. Bachar al-Assad, une réconciliation véritable et durable entre la population et l'Etat syrien apparaît hors de portée", a ajouté Laurent Fabius.

    "Un pas très important"

    Il a réclamé la "mise en place d'une transition effective qui implique le transfert à une autorité de transition des pleins pouvoirs exécutifs, notamment le contrôle sur l'appareil militaire et sécuritaire, comme le prévoit le Communiqué de Genève". La résolution adoptée vendredi à l'ONU envisage que se tiennent "début janvier" des négociations entre pouvoir et opposition pour mettre fin à quatre années et demi de guerre, et que s'instaure simultanément un cessez-le-feu sur l'ensemble du territoire syrien. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a salué "la première résolution qui se concentre sur les moyens politiques de résoudre la crise". "C'est un pas très important qui nous permet de progresser" vers une solution, a-t-il ajouté.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :