• Syrie: le groupe EI enlève plus de 200 civils dont des chrétiens

    <header>

    Syrie EI Bachar el-Assad
    <time datetime="15-08-08"> Publié le 08-08-2015 </time> <time datetime="15-08-08"> Modifié le 08-08-2015 à 17:59 lien </time>

    Syrie: le groupe EI enlève plus de 200 civils

    dont des chrétiens

    </header>

    media
    Ce sont au moins 200 civils, dont plus de 60 chrétiens, qui ont été kidnappés par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) AFP/STR

    En Syrie, l'inquiétude est grande après l'enlèvement de plus de 200 personnes dans la ville d'al-Qaryatayn, située dans le centre du pays. La ville a été capturée par les combattants jihadistes du groupe Etat islamique (EI) il y a plus de 48 heures.

    Dès l'arrivée des combattants jihadistes, plus de 200 habitants de la ville qui sont rassemblés et capturés. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), l'organisation de l'Etat islamique disposait d'une liste de personnes accusées d'avoir collaboré avec le régime de Bachar el-Assad. Parmi elles, quelque 170 sunnites et plus de 60 chrétiens.

    Monseigneur Mario Zenari, le nonce apostolique de Damas, se dit inquiet pour les habitants d'al-Qaryatayn mais aussi pour les chrétiens des villages alentour. « Beaucoup de familles qui vivaient en dehors de la ville se sont déplacées vers d’autres villages chrétiens comme Sadad ou vers Homs, affirme-t-il. On espère que la chose va être réglée et bien se terminer. On espère et on prie ».

    En Syrie, la localité d'al-Qaryatayn était emblématique de la coexistence pacifique entre les chrétiens et les musulmans. En pleine guerre civile, le monastère Mar Elian avait accueilli plus de 700 musulmans venus de Homs. Avant la guerre, la ville comptait environ 2 000 chrétiens. Il n'en resterait plus que 200 après l'assaut de l'organisation Etat islamique.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :