• Texte libre

    Un thé dans l'oasis

    théière sable miniJe profite de ces fêtes de fin d'année pour vous proposer un témoignage personnel d'un bel échange autour du thé lors d'un voyage en Mauritanie.

    La palmeraie d'Azougui

     

    Plantons le décor : nous sommes dans l'Adrar, région importante pour la culture des dattes (la récolte de ces fruits en juin est l'occasion d'une fête très réputée dans le pays, la Guetna). Ma compagne et moi décidons d'aller visiter l'oasis d'Azougui. A notre arrivée dans le village, l'auberge dans laquelle nous souhaitions faire halte est fermée. Nous ne croisons personne dans l'immédiat, il est 10 heures du matin et la température avoisine les 40°c en ce mois de mai. Il ne reste plus qu'à aller nous reposer à l'ombre dans l'oasis. A peine assis, un jeune homme nous interpelle. Il ne parle pas français, nous ne parlons pas l'hassanya, la langue locale, mais peu importe nous échangeons!

    Théière sur la braise

     

    Il détaille son travail dans l'oasis en nous montrant le système de puit et d'irrigation et remplit une large bassine qu'il nous offre pour nous rafraichîr. Nous sommes ensuite invités à nous asseoir au pied d'un acacia. Puis il amène du pain, une toile pour nous allonger. Nous n'avons dans notre sac que quelques tomates à partager avec lui.

    Vient l'heure du thé. Il sort un sac plastique de sa poche contenant du charbon, récupère quelques brindilles au sol et, en moins d'une minute, le brasier est prêt à accueillir la théière. Les verres sont à même le sol, jamais le sable ne m'a paru meilleure surface pour préparer un thé!

    Lieu de repos sous l'acacia

     

    Nous dégustons le délicieux breuvage en sa compagnie puis il nous quitte et vaque à son travail. Des heures entières défilent à profiter de l'ombre et de cet endroit paisible. Nous quittons notre hôte en fin de journée. Malgré les petits bouts de papiers griffonés de nos adresses respectives, il y a peu de chance que l'on échange à distance, mais qui sait, peut être se reverra-t-on. Même si le langage fait défaut, nous partons chacun de notre côté avec le plaisir de s'être rencontré, simplement.

    Par ce bref récit, je vous souhaite de passer d'excellentes fêtes dans le partage que ce soit en famille ou entourés de nouvelles rencontres!

    A l'année prochaine!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :