• Toulouse : Mohamed Merah aurait braqué une bijouterie entre deux tueries

    Toulouse : Mohamed Merah aurait braqué une bijouterie entre deux tueries

    Créé : 11-12-2014 07:23

    FAIT DIVERS - Mohamed Merah aurait commis un braquage dans

    la nuit du 16 au 17 mars 2012, le lendemain du double meurtre de militaires à Montauban, selon Europe 1.

     
    Des mois plus tard, les policiers auraient acquis la conviction que Mohamed Merah faisait partie du trio.
    Des mois plus tard, les policiers auraient acquis la conviction que Mohamed Merah faisait
    partie du trio. Photo : DR

    La trajectoire meurtrière du "tueur au scooter" n’a pas encore livré tous ses secrets. Près de trois ans

    après sa mort, les policiers continuent en effet de fouiller le passé de Mohamed Merah : celui-ci aurait

    participé au braquage d’une bijouterie peu avant sa tuerie dans une école juive de Toulouse, révèle ce

    jeudi Europe 1.

    11.43, le calibre signature

    Dans la nuit du 16 au 17 mars, soit le lendemain du meurtre de deux militaires, trois hommes s’introduisent

    au domicile d’un bijoutier, situé en périphérie toulousaine. Sous la menace, celui-ci est conduit à sa boutique où 200.000 euros d’or et de bijoux sont dérobés. Des mois plus tard, les policiers auraient acquis la conviction que Mohamed Merah faisait partie du trio. Il faut dire que les preuves se seraient multipliées à son encontre.

    Notamment une cartouche de calibre 11.43. Une munition fréquemment utilisée dans des braquages, mais aussi durant le double meurtre qui a eu lieu la veille à Toulouse. Mais surtout, Mohamed Merah avait

    également laissé une douille sur place : "Un geste maladroit et parfaitement identique à celui que Mohamed Merah avait eu la veille en abattant les militaires", rappelle ainsi Europe 1.

    Une partie du butin retrouvé dans la voiture de Merah

    Autre détail troublant, le butin issue de la vente des bijoux, revendu dès le lendemain matin contre

    10.000 euros en liquide. "Les enquêteurs ont depuis retrouvé les bijoux chez l'acheteur. Mieux encore, une partie du produit de cette vente a quant à lui été découverte… dans la voiture de Mohamed Merah : des billets

    de banques portant les traces papillaires de l'acheteur. Cette transaction est d'autant moins anodine que cet acheteur n'est autre que l'homme qui a fourni un fusil mitrailleur à Mohamed Merah. Ce même fusil qui a été utilisé lors de la tuerie de l'école Ozar Hatorah deux jours plus tard", précise la radio.

    Reste à déterminer l’identité des deux complices du tueur. Et notamment si ceux-ci ont participé aux actes terroristes de Mohamed Merah.

    LIRE AUSSI >> Affaire Merah : 2 nouvelles arrestations, dont le "cheick blanc" Olivier Corel


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :