• Tour de France Chris Froome (Sky) n'a pas semé la méfiance...

     
     

    Tour de France

    Chris Froome (Sky) n'a pas semé la méfiance

    Le <time datetime="2015-07-14T19:56+01:00" itemprop="datePublished">14/07/2015 à 19:56:00</time> | Mis à jour le <time datetime="2015-07-14T20:24+01:00" itemprop="dateModified">14/07/2015 à 20:24:50</time> | 352 Commentaires
    Comme en 2013, Chris Froome (Sky) a assommé ses rivaux dès la deuxième étape de montagne. Comme en 2013, le Britannique doit faire face aux soupçons sur ses performances, alimentés par la mise en ligne de ses données de performance.
    Chris Froome défend sa position contre le dopage. (B. Papon - L'Équipe)

    Chris Froome défend sa position contre le dopage. (B. Papon - L'Équipe)

    Au terme de sa première étape de montagne, le Tour de France 2015 ressemble furieusement à l’édition 2013, avec une démonstration collective de Sky, un doublé des hommes en noir avec Porte en lieutenant de luxe et une victoire en solo de Chris Froome qui assomme la concurrence en une seule montée galopante. Et comme en 2013, la performance de l’équipe britannique est indissociable d’une certaine méfiance.

    La vidéo qui réveille le soupçon

    Il n’est plus question des motorhomes luxueux garés devant les hôtels mais du retour des accusations de 2013 sur la puissance hors-norme développée par Chris Froome. Les questions autour du Maillot Jaune sont remontées à la surface avec la mise en ligne d’une vidéo de sa montée du Ventoux en 2013, synchronisée avec l’ensemble de ses données de performance:  vitesse, fréquence de pédalage, puissance et rythme cardiaque.
    D’où viennent ces données visibles momentanément sur Youtube lundi soir avant d’être remises en ligne sur d’autres plateformes (Dailymotion et Viméo) mardi? Du piratage, selon le manager de Sky, Dave Brailsford. D’une fuite à l’intérieur de l’équipe, selon Antoine Vayer, ancien entraîneur de Festina et professeur de sports qui s’est spécialisé dans l’étude des performances des coureurs au Tour de France.
    Que voit-on sur les images? On revoit les deux accélérations de Chris Froome au Mont Ventoux, pour semer Alberto Contador et Nairo Quintana. En quelques secondes, il passe de 19 km/h à plus de 30 km/h. Les chiffres montrent aussi une puissance qui dépasse 1.000 watts et une fréquence cardiaque qui reste autour de 160-165 pulsations par minutes.

    Accélération n°1   VIDEO

     

    Accélération n°2   VIDEO

     

    La réponse de Froome

    Chris Froome a écarté les questions à ce sujet en conférence de presse: «Je me concentre simplement sur la course, je ne prête pas beaucoup d'attention à ça pour le moment. (...) Les données sont vieilles de deux ans de toute façon. Comme je l'ai dit, je me concentre sur la course, et rien ne pourra me faire dévier de ça. On pense déjà à l'étape de demain.»
    Le Maillot Jaune retrouve un climat de doute qu’il connaît bien. En 2013, son équipe avait montré les données de performances à L’Equipe qui les avait fait analyser par l’entraîneur Frédéric Grappe. «J'ai essayé d'être un porte-parole autant que j'ai pu. J'ai parlé avec l'UCI, j'ai fait des suggestions aux organes dirigeants, je me suis positionné en faveur des contrôles de nuit, j'ai demandé plus de contrôles à Tenerife, qu'est-ce que je suis censé faire de plus?, a lancé le coureur. Je demande en revanche un certain niveau de respect, j'ai travaillé extrêmement dur pour en arriver là, et je ne vais laisser personne enlever quoi que ce soit à tout ça.»

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :