• Tsonga: "Pas beaucoup de regrets"

    Tsonga: "Pas beaucoup de regrets" 

    •  

    <figure class="main-photo slideshow" id="123456789"> Jo-Wilfried Tsonga sait qu'il ne lui a pas manqué grand-chose. <figcaption>Jo-Wilfried Tsonga sait qu'il ne lui a pas manqué grand-chose. (Reuters)</figcaption>

    Interview
    </figure> <aside class="fiche2 metas"> <figure class="fiche-float"> </figure>
    Par , Roland-Garros
     
    Publié le <time datetime="2015-06-05T19:04:00+02:00" pubdate="">5 juin 2015 à 19h04</time>
    Mis à jour le <time datetime="2015-06-05T22:24:25+02:00">5 juin 2015 à 22h24</time>
    </aside>

    Peu de regrets et la satisfaction d’avoir réussi un grand tournoi. Jo-Wilfried Tsonga n’était pas abattu après sa défaite en demi-finale de Roland-Garros concédée contre Stan Wawrinka (6-3, 6-7, 7-6, 6-4).

    À l'évidence, il y avait beaucoup de pression pour atteindre la finale, le premier Français en finale depuis longtemps… Cela a-t-il eu un impact sur votre état d'esprit pendant le match ? 
    Pas vraiment. Ce n'est pas la première fois que j'atteins les demi-finales en Grand Chelem. À Paris, c'est différent, beaucoup de personnes m'encouragent, m'apportent leur soutien. Le public m'a poussé énormément. Cela fait plaisir. C'est sympa. Je n'ai rien à rajouter si ce n'est que je dois remercier le public, la foule qui m'a soutenu et qui m'a aidé à vivre ce moment.

    Quel sentiment domine ? 
    Forcément, un peu de déception parce que j'aurais aimé aller encore plus loin. J'ai donné ce que j'avais à donner. Je n'ai pas beaucoup de regrets. J'aurais pu être plus opportuniste. J'ai eu de nombreuses occasions de faire des breaks. Je ne l'ai pas fait. Je n'ai pas été assez... le mot ne me vient pas… Je n'ai pas su saisir les occasions quand elles se sont présentées. J'ai donc perdu.

    La chaleur vous a-t-elle gêné ? 
    Non, pas spécialement. Cela allait. Il ne faisait pas froid (rires). On était bien loti sur le terrain. Ce n'est pas ce qui m'a forcément gêné le plus. C'est plus mon adversaire qui m'a gêné que le reste.

    Justement, quand vous revenez dans ce match en prenant le deuxième set, on a l'impression que vous prenez le dessus dans le troisième. Est-ce que cela se joue là ? 

    <aside class="insert"> <section class="box box-citation"> <header></header>

    Sur l'ensemble du match, il a été meilleur que moi, du moins plus réaliste.

    </section> </aside>

    On ne peut pas refaire l'histoire. On ne sait pas ce qui se serait passé si j'avais remporté ce troisième set. Je me serais peut-être imposé ou non, on ne sait pas. C'est sûr que cela aurait été différent. Le match aurait été différent. J'ai eu des occasions, comme je l'ai dit tout à l'heure, je n'ai pas été assez réaliste - c'est le mot que je cherchais - sur ces balles de break pour pouvoir m'imposer.

    Comment expliquez-vous cette première heure compliquée ?
    Un match se joue à deux. Il a malgré tout bien commencé. Il jouait vraiment bien. J'étais un peu moins bien. Il m'empêchait vraiment d'être agressif. Les balles m'échappaient un peu. À un moment donné, il a baissé un peu, dans le deuxième set, ce qui m'a permis de revenir dans le match et de ne pas être loin dans ce troisième de faire la différence. Mais sur l'ensemble du match, il a été meilleur que moi, du moins plus réaliste.

    "Pressé d'attaquer la suite"

    Avez-vous eu le sentiment que le public était totalement présent ?
    Il a été vraiment top et fair-play, parce qu'il n'a pas gêné Stan et c'est très bien. Ils ont été supers. En tout cas, je n'ai pas grand-chose à dire là-dessus, à part les remercier pour la fin où, finalement, je sors avec les applaudissements du public. Cela fait du bien parce que, quand on se donne à fond au quotidien, et notamment ici à Roland-Garros, quand on donne le meilleur de soi-même sur tous les points, cela fait plaisir d'avoir cette reconnaissance à la fin.

    Comment évaluez-vous votre tournoi ? Etes-vous heureux parce que vous êtes revenu au top ou déçu parce que vous auriez voulu aller plus loin ?
    Ce qui va prédominer et ce qui prédomine déjà est le fait de me dire que cela avance, après les pépins que j'ai eus, je suis de retour au plus haut niveau et je suis pressé d'attaquer la suite. Je ne vais pas m'arrêter là, en tout cas je l'espère. J’espère tenir le coup, jouer plus et répéter ce genre de situation pour, peut-être une fois, essayer de passer.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :