• TUNISIE : Coup d'envoi de la campagne électorale

    Dernière modification : 01/10/2011 
    - Tunisie

    Coup d'envoi de la campagne électorale pour l'élection du 23 octobre

     Coup d'envoi de la campagne électorale pour l'élection du 23 octobre 

    Premier scrutin neuf mois après la chute de l'ex-président Ben Ali, la campagne électorale afin de désigner une Assemblée constituante le 23 octobre débute ce samedi en Tunisie. Les nouveaux élus seront chargés de rédiger une nouvelle Constitution.

    Par Dépêche (texte)
     

    AFP - La campagne électorale en Tunisie démarre officiellement samedi, en vue de l'élection d'une Assemblée constituante le 23 octobre, premier scrutin depuis la chute du régime Ben Ali le 14 janvier.

    Quelque 1.424 listes, soit près de 11.000 candidats, se présentent dans les 27 circonscriptions de Tunisie, selon les dernières statistiques de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) rapportées par l'agence TAP.

    Les Tunisiens de l'étranger, qui disposeront de 19 sièges sur les 218 de la future assemblée, voteront dans six circonscriptions (deux en France, une en Italie, une en Allemagne, une pour l'Amérique du nord et une pour les pays arabes).

    Pendant tout le mois de septembre, les représentants de chaque liste en Tunisie ont enregistré un message électoral de 3 minutes. Ces messages commenceront à être diffusés sur les médias publics nationaux à partir de samedi.

    C'est également à partir de samedi qu'entre en vigueur l'interdiction de la diffusion des sondages politiques, jusqu'au jour du scrutin.

    La campagne prendra fin le 21 octobre à minuit.

    Le montant consacré au financement public de la campagne s'établit à 9,5 millions de dinars (environ 4,5 millions d'euros) selon l'ISIE, dont les deux tiers ont déjà été versés aux partis et aux listes indépendantes.

    Tout financement étranger est interdit, en vertu d'un décret loi adopté pendant l'été.

    Les Tunisiens sont appelés à élire le 23 octobre une assemblée constituante chargée de rédiger une nouvelle constitution, neuf mois après la fuite de l'ancien président Ben Ali, chassé du pouvoir le 14 janvier par un soulèvement populaire.

     

    Click here to find out more!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :