• Un ancien haut dirigeant de la FIFA admet avoir reçu des pots-de-vin pour les Mondiaux 1998 et 2010

    Un ancien haut dirigeant de la FIFA admet avoir reçu des pots-de-vin pour les Mondiaux 1998 et 2010

    Le Monde.fr avec AFP | <time datetime="2015-06-03T22:43:21+02:00" itemprop="datePublished">03.06.2015 à 22h43</time> • Mis à jour le <time datetime="2015-06-03T22:55:28+02:00" itemprop="dateModified">03.06.2015 à 22h55  lien </time>

    Chuck Blazer (gauche) et Sepp Blatter (droite) le 1er juin 2011. Chuck Blazer (gauche) et Sepp Blatter (droite) le 1er juin 2011. Patrick B. Kraemer / AP

    Chuck Blazer, ancien secrétaire général de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf) de 1990 à 2011, a reconnu devant les enquêteurs américains avoir touché, avec d’autres personnes de la FIFA, des pots-de-vin dans le cadre de la sélection du pays organisateur des Coupes du monde 1998 et 2010, attribuées respectivement à la France et à l’Afrique du Sud.

    Dans une transcription partielle du procès-verbal de son audition par les enquêteurs américains datant de novembre 2013 rendue public mercredi 3 juin au soir, Chuck Blazer ne précise pas qui a versé ces pots-de-vin ni qui en était le destinataire. Le millionnaire, figure du football en Amérique du Nord durant deux décennies, avait plaidé coupable en novembre 2013, notamment de racket et blanchiment d’argent.

    « Pendant mon association avec la FIFA et la Concaf, entre autres choses, je me suis mis d’accord avec d’autres personnes pour que l’un de nous se prête à au moins deux actes de racket. Entre autres choses, j’ai accepté avec d’autres personnes aux alentours de 1992 de faciliter la remise de pot-de-vin en lien avec le choix du pays organisateur de la Coupe du Monde 1998. »

    Les révélations de la « taupe »

    M. Blazer, 70 ans, se voit régulièrement accoler par les médias l’étiquette de « taupe » du FBI. Cet ex-hiérarque du football mondial au physique très imposant aurait enregistré, à l’aide d’un micro placé dans un porte-clefs, plusieurs conversations avec des hauts dirigeants du ballon rond, notamment lors des Jeux olympiques de 2012. Mais c’est seulement à l’automne 2014 qu’ont été publiés les premiers articles faisant état d’une collaboration entre M. Blazer avec le FBI.

    Lire aussi : Chuck Blazer, « la taupe » du FBI au cœur du système

    Membre du comité exécutif de la FIFA de 1997 à 2013, Blazer a également été de 1990 à 2011 le secrétaire général de la Concacaf. Le scandale qui a éclaté mercredi dernier par l'arrestation de plusieurs responsables de la Fifa dans un hôtel de Zurich a culminé mardi soir avec l'annonce de la démission prochaine du président de l'instance mondiale du football, Sepp Blatter, en poste depuis 1998.

    Lire aussi : FIFA : la chute de Joseph Blatter


     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :