• Un projet d'attentat contre «une ou deux églises» déjoué en France

    Un projet d'attentat contre «une ou deux églises» déjoué en France

    • Home ACTUALITE Société
      • Par
      • Mis à jour <time datetime="2015-04-22T15:33:08+02:00" itemprop="dateModified">le 22/04/2015 à 15:33</time>
      • Publié <time datetime="2015-04-22T08:32:00+00:00" itemprop="datePublished"> le 22/04/2015 à 10:32</time>
      • lien
    <figure class="fig-photo fig-photo-norwd"> </figure>

    EN DIRECT - L'homme arrêté est aussi suspecté d'être l'auteur du meurtre d'Aurélie Châtelain, retrouvée morte dimanche à Villejuif. Connu des services de renseignement, il entendait attaquer «une ou deux églises» en région parisienne.

     

     

    <header> </header>

     

    EN COURS : Mis à jour à 15:36

     

    à 15:29
    Sid Ahmed était un étudiant "normal"

    Il a été étudiant de 2010 à 2012 à l'école d'informatique SUPINFO à Paris. «Il n'a jamais fait parler de lui, c'était un étudiant normal, ayant des résultats corrects. Nous sommes très surpris de voir son nom dans la presse aujourd'hui», explique-t-on au Figaro. Alors que le cursus dure cinq ans, il est parti à la fin de sa deuxième année. «Nous n'avons pas eu d'explication particulière mais son départ n'a pas été brutal», précise-t-on dans cette école, où les élèves sont sélectionnés sur dossier.

    Caroline Piquet

    à 15:13
    Des renforts de police envoyés à Villejuif
    "Il y aura un renfort de sécurité complémentaire, plus de rondes de police", a annoncé le maire de Villejuif, Frank Le Bohellec, lors d'un point-presse."Je souhaite rassurer les Villejuifois", a-t-il ajouté.
    à 15:07
    Le parcours de Sid Ahmed Ghlam en France

    En arrivant en France en 2009, Sid Ahmed Ghlam s'était installé avec sa mère et sa soeur à Saint-Dizier, en Haute-Marne. C'est en 2012, qu'il a quitté cette ville où réside toujours sa compagne, pour rejoindre Paris.

    Angélique Négroni

    à 14:54
    VIDÉO - Sarkozy: "La sécurité prime sur un certain nombre de règles"
    "Dans la période de véritable guerre vis-à-vis d'un certain nombre d'individus prêts à tout contre notre société et notre civilisation, il faut accepter que la sécurité prime sur un certain nombre de règles", réagit le président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, en déplacement à Nice. "Chaque fois que le gouvernement ira dans ce sens, nous le soutiendrons."

    <figure></figure>
    à 14:26
    Sid Ahmed Ghlam a été opéré à la Pitié salpêtrière
    D'après BFMTV, Sid Ahmed Ghlam avait d'abord été conduit à l'hôpital parisien de la Pitié salpêtrière où il y a été opéré. Il a par la suite été transféré à l'Hôtel-Dieu, qui dispose d'une unité médico-judiciaire.
    à 14:14
    Le procureur de Paris va faire le point sur l'enquête à 16 heures
    Le procureur de Paris François Molins doit tenir une conférence de presse à 16 heures. L'enquête antiterroriste, dirigée par le parquet de Paris, a été confiée à la brigade criminelle de la PJ parisienne et la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).
    à 13:55
    VIDÉO - L'évêque de Créteil ne veut pas céder à la peur
    Contacté par l'AFP, l'évêque de Créteil Mgr Michel Santier appelle à "ne pas céder à la peur", estimant impossible de "mettre un policier devant chaque église". "Il y a déjà Vigipirate, qui est censé protéger les églises, mais de façon discrète pour ne pas créer un climat de panique", explique-t-il.
    <figure></figure>
    Mgr Michel Santier confirme par ailleurs qu'"au moins une église" était visée à Villejuif. Selon les premiers éléments en sa possession, il s'agirait de l'église "près de la mairie"."En France on avait des profanations, mais on ne pensait pas à un attentat terroriste" contre les églises, déplore-t-il évoquant son "sentiment de stupeur".

    <figure></figure>

    » Menace d'attentats islamistes : faut-il mieux protéger les églises ?
    à 13:30
    La femme interpellée serait la compagne de l'étudiant
    Comme l'indiquait un peu plus tôt notre journaliste Jean-Marc Leclerc, une femme a été interpellée dans la commune de Saint-Dizier, en Haute-Marne, où habitent des proches du suspect. D'après iTélé, il s'agit de la compagne du jeune homme en garde-à-vue.
    Pierre Peyronnet @PierrePeyronnet

    : la compagne a été interpellée à Saint-Dizier (Hte-Marne) et placée en garde à vue pour association de malfaiteurs @itele

    <figure data-twttr-id="twttr-sandbox-1"></figure>
    à 13:26
    Les deux principales églises de Villejuif visées

    Selon nos sources, les deux principales églises de Villejuif auraient bien été visées par le Franco-algérien arrêté dimanche matin à Villejuif, à la suite du meurtre de la jeune Aurélie Châtelain.

    Paule Gonzales
    à 13:24
    Le Foll : "Rien ne permettait de l'arrêter"
    Interrogé sur une possible défaillance du renseignement, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a souligné que "cet individu avait été repéré mais (que) rien ne permettait à l'époque de l'arrêter". "La lutte contre terrorisme c'est tout le temps", a insisté le porte-parole  lors du compte-rendu conseil des ministres.

    "Cette lutte est rendue difficile par les formes différentes, particulières et nouvelles de terrorisme. Mais on agit et on agira tous les jours pour faire en sorte que rien ne puisse échapper", a-t-il dit."Avec des individus qui, un jour, tout seuls, peuvent prendre des décisions, ce n'est pas facile", a-t-il ajouté. "On est toujours à la limite".
    à 13:22
    Aurélie Châtelain est décédée dimanche matin
    Le meurtre d'Aurélie Châtelain à Villejuif, dans lequel l'étudiant arrêté est impliqué, remonte à dimanche matin, affirme à l'AFP une source proche du dossier.

    La mort de la jeune femme a bien été provoquée par ses blessures par balles et non par les fumées de l'incendie, a révélé l'autopsie réalisée lundi. "L'incendie du véhicule n'était pas très important", a également précisé cette source, et son origine reste à déterminer.

     
    Les enquêteurs ont établi un lien entre l'arme du meurtre et le suspect, tandis que des traces de son ADN ont été retrouvées dans la voiture commençant à prendre feu où a été découvert le corps d'Aurélie Châtelain.
    à 13:15
    Une cellule psychologique pour la résidence étudiante

    Le CROUS va mettre en place une cellule psychologique à disposition des étudiants et du personnel de la résidence où l'étudiant interpellé vivait, dans le XIIIe arrondissement de Paris.

    Sur place, des policiers sont présents aux abords de l'entrée.

    <figure></figure><figure></figure>Paul de Coustin
    à 13:04
    Un séjour de dix jours en Turquie

    On sait que l'étudiant arrêté s'est rendu en Turquie en 2015, pour un séjour de 10 jours. Il n'y a cependant pas de trace de séjour en Syrie.

    Le jeune homme est présenté comme ayant une personnalité exaltée, comme le révèlent ses nombreuses notes couchées sur des feuilles retrouvées dans sa chambre d'étudiant. "Par Dieu, nous nous vengerons", est-il notamment écrit.

    Angélique Négroni

    à 12:47
    François Hollande a félicité les services de police
    Lors du Conseil des ministres, François Hollande est revenu sur les faits et a félicité les services de police pour leur rapidité. Le président a fait un rappel à la vigilance et a justifié les efforts et les dispositifs mis en place depuis les attentats de janvier. Il a également eu un mot pour la victime, Aurélie Châtelain, et pour sa famille. Le chef d'État a par ailleurs expliqué que, face à la menace, l'unité et le rassemblement devaient l'emporter.

    Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve est également revenu longuement sur cette affaire au cours du Conseil.

    Anne Rovan
    à 12:31
    De nouvelles perquisitions à Saint-Dizier
    Des perquisitions ont été menées ce matin dans la ville de Saint-Dizier, comme l'indiquait un peu plus tôt notre journaliste Jean-Marc Leclerc, notamment au domicile des parents du suspect. Un journaliste du quotidien local Le Journal de la Haute-Marne partage sur Twitter une photo de l'une de ces perquisitions dans la commune.
    Voir l'image sur Twitter <figure data-twttr-id="twttr-sandbox-0"></figure>
    à 12:12
    La garde à vue du suspect devrait être prolongée

    De sources judiciaires, la garde à vue du suspect franco-algérien de 24 ans, accusé d'avoir projeté un attentat "imminent" contre "une ou deux églises", devrait être prolongée d'au moins 24 heures, au-delà des 96 heures règlementaires en cas d'actes ou de risques de terrorisme. Cette prolongation se justifie en cas de risque imminent de terrorisme ou de nécessité de coopération internationale.

    "Le dossier serait très lourd, ce n'est pas un homme seul. On relève d'inquiétantes similitudes avec le dossier Kouachi-Coulibaly", commente une source. Outre les expertises balistiques menées en début de semaine, le parquet de Créteil a procédé à plusieurs auditions avant de transmettre hier le dossier au parquet antiterroriste de Paris.

    Paule Gonzales

    à 12:10
    VIDÉO - Valls : "Les terroristes ciblent la France pour nous diviser"
    Le premier ministre a confirmé que cet attentat "évité" visait "vraisemblablement" une église et que l'homme arrêté est "impliqué dans le meurtre d'Aurélie Châtelain".

    "Les terroristes ciblent la France pour nous diviser", a affirmé Manuel Valls, soulignant que la "réponse" à apporter doit être "le rassemblement, l'unité, et une très grande détermination face à cette menace terroriste".

    François Hollande s'est par ailleurs exprimé sur le projet d'attentat dès le début du Conseil des ministres, selon les informations de notre journaliste Anne Rovan. "Notre seul but c'est de protéger les Français", a par ailleurs affirmé le président, selon ses propos rapportés par Manuel Valls.

    <figure></figure>
    à 12:03
    VIDÉO - Valls : "Une menace terroriste sans équivalent dans le passé"
    Le premier ministre Manuel Valls s'exprime à l'issue du Conseil des ministres. "Notre pays, comme d'autres, fait face à une menace terroriste sans équivalent dans le passé par sa nature et son ampleur", a-t-il affirmé.

    <figure></figure>
    à 12:00
    Ce que l'on sait à la mi-journée
    o L'homme arrêté est un étudiant en informatique de 24 ans
    Cet étudiant franco-algérien serait arrivé en France en 2009. Il était connu des services de renseignement pour ses "velléités de départ en Syrie" et faisait l'objet d'une fiche de sûreté. Des vérifications sur son environnement ont été menées à deux reprises mais n'ont pas mis au jours suffisamment d'éléments pour engendrer l'ouverture d'une information judiciaire. Il a été arrêté dimanche matin et se trouve actuellement en garde à vue sur son lit d'hôpital.

    o Un projet "imminent" d'attentat contre des églises
    L'homme, arrêté après avoir sollicité les secours pour une blessure à la jambe, possédait un "arsenal" d'armes de guerre et de poing dans sa voiture et à son domicile, dans le XIIIe arrondissement. Les policiers ont également découvert une documentation "établissant sans ambiguïté" que l'homme projetait un attentat "imminent" contre une ou deux églises. Ces églises sont situées à Villejuif, d'après des sources policières.

    o Il est impliqué dans le meurtre d'Aurélie Châtelain à Villejuif
    L'ADN de ce terroriste présumé a été retrouvé dans la voiture d'Aurélie Châtelain, femme de 32 ans dont le corps présentant trois impacts de balles a été retrouvé dans sa voiture en flammes dimanche matin, à Villejuif. D'après plusieurs médias citant des sources policières, l'homme pourrait s'être lui-même blessé en tentant de voler le véhicule d'Aurélie Châtelain.

    o Des recherches menées dans son entourage
    Des perquisitions ont été menées dans la ville de Saint-Dizier, dans le Val-de-Marne, d'où est originaire l'étudiant. Le domicile de ses parents a notamment été fouillé.
    à 11:38
    Des églises de Villejuif ciblées
    Selon les informations de M6, les recherches menées sur le compte Facebook de l'homme arrêté auraient permis de confirmer le projet d'attentat contre des églises de Villejuif, la ville du Val-de-Marne où le corps d'Aurélie Châtelain a été découvert, le jour de son arrestation. Une liste de commissariats assortis d'un minutage, qui correspond au temps d'intervention des forces de l'ordre en cas d'attaque, aurait été retrouvée, toujours selon la chaîne.

    Une source policière a confirmé à l'AFP qu'une ou deux églises de Villejuif étaient visées.
    à 11:25
    L'ADN retrouvé dans la voiture d'Aurélie Châtelain
    Durant leurs investigations, les enquêteurs ont découvert l'ADN de l'étudiant arrêté dans la voiture d'Aurélie Châtelain, une femme de 32 ans du Nord retrouvée morte dimanche matin à Villejuif. C'est dans cette même ville du Val-de-Marne, en banlieue sud de Paris, qu'une ou deux églises étaient visées par le jeune homme, selon une source policière.
    <figure></figure>
    à 11:23
    Des perquisitions menées dans l'entourage
    Plusieurs perquisitions et interpellations ont depuis été réalisées dans son entourage et sa famille, dont certains membres sont acquis à la cause de l'islam radical, selon des sources policières.

    Lundi, une ou deux perquisitions ont notamment eu lieu à Saint-Dizier (Haute-Marne), dans le quartier sensible du Vert-Bois, en lien avec cette affaire, selon une source policière.


    Le suspect était originaire de cette ville et l'appartement de ses parents sur place, dans le quartier du vert-Bois, est actuellement perquisitionné, avec l'assistance d'une trentaine d'hommes de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de la préfecture de police de Paris, selon les informations de notre journaliste Jean-Marc Leclerc. Une femme a été arrêtée en vue de son audition et le secteur est bouclé.

    Selon le témoignage de voisins à l'AFP, cette femme louait un petit pavillon, où elle résidait depuis six ou sept mois avec deux enfants en bas âge, les volets toujours fermés. Les policiers ont ouvert la porte du garage à l'aide d'explosifs ou de coups de feu.

    Le domicile de la soeur du jeune homme a également été fouillé, précise RTL.
    à 11:21
    La police recherche de possibles complices

    Pour l'heure, la police est activement mobilisée sur la recherche de possibles co-auteurs. "Vu le modus operandi, ce que nous redoutons, c'est que le suspect ait, comme les frères Kouachi, un complice susceptible de passer à l'acte, à l'instar d'Amedy Coulibaly. Quelqu'un qui se sentirait piégé et qui se lancerait dans une fuite en avant tragique", confie un officier de police parisien.

    Jean-Marc Leclerc

    à 11:17
    VIDÉO - Six attentats déjoués en 2015
    D'après iTélé, six attentats ont été déjoués sur le sol français depuis le début de l'année, grâce à la coopération entre la DGSE et la DGSI, les services de sécurité intérieure et extérieure.

    <figure></figure>
    à 11:14
    L'homme envisageait de partir en Syrie
    Cet étudiant de 24 ans était surveillé par les services de renseignement en raison de ses "velléités de départ en Syrie", a annoncé le ministre de l'Intérieur. "Une fiche de sûreté le concernant avait été diffusée", a-t-il souligné. Selon Bernard Cazeneuve, "des vérifications sur l'environnement de cet étudiant en informatique avaient été effectuées à deux reprises en 2014 et 2015, sans révéler d'éléments susceptibles de justifier l'ouverture d'une enquête judiciaire".

    <figure></figure>

    Le jeune homme s'était rendu en Turquie pendant une semaine cette année et avait été placé en garde à vue à son retour, d'après Le Monde.
    à 11:05
    Des églises visées par le projet d'attentat
    La police a découvert au domicile de l'homme, situé dans le XIIIe arrondissement, ainsi que dans son véhicule, des armes de guerre, des armes de poing, des munitions et des gilets par balles, ainsi que du matériel informatique, a indiqué Bernard Cazeneuve. Une «documentation» a également été découverte, «établissant sans ambiguïté» que l'homme projetait un attentat «imminent» contre une ou deux églises. D'après iTélé, les églises visées sont situées en région parisienne.
    à 11:00
    Des circonstances d'arrestation imprécises
    Bernard Cazeneuve n'a pas communiqué de détail sur la façon dont le jeune homme arrêté a été repéré. Plusieurs médias indiquent que l'homme aurait été interpellé presque par hasard: blessé aux jambes dimanche matin, il a sollicité les secours pour lui venir en aide. Les policiers, prévenus, se sont rendus sur place et se sont dirigés, en suivant les traces de sang laissées par l'homme, vers le véhicule du blessé. Ils y ont découvert un "arsenal", selon les mots du ministre de l'Intérieur, qui a confirmé que l'homme arrêté avait été blessé par balle, sans donner de précisions.

    D'après
    RTL, l'homme aurait été initialement blessé par un autre individu qui lui aurait tiré dessus avec un pistolet à plomb avant de lui voler son sac, peu avant 9 heures dimanche matin. La chaîne iTélé indique de son côté que l'homme aurait pu se blesser lui-même. D'après les informations du journal Le Monde, l'homme se serait effectivement blessé lors de l'agression d'Aurélie Châtelain, en essayant de lui voler sa voiture.
    à 10:50
    VIDÉO - Un étudiant en informatique de 24 ans
    Cet étudiant en informatique était connu des services de police pour ses "velléités de départ en Syrie". "Des vérifications sur l'environnement de cet étudiant en informatique de 24 ans avaient été effectuées à deux reprises en 2014 et 2015", a détaillé le ministre de l'Intérieur. D'après plusieurs médias, cet étudiant est de nationalité algérienne et était arrivé en France en 2009.

    <figure></figure>
    à 10:44
    VIDÉO - Impliqué dans le meurtre d'Aurélie Châtelain
    L'homme arrêté est soupçonné d'être l'auteur du meurtre d'Aurélie Châtelain, femme de 32 ans dont le corps présentant trois impacts de balles a été retrouvé dans sa voiture en flammes, dimanche matin.

    <figure></figure>

    » Le meurtre mystérieux d'une jeune femme «qui n'avait pas d'ennemi»
    à 10:42
    Un homme arrêté alors qu'il projetait un attentat à Paris
    Bienvenue dans ce live. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé ce matin qu'un homme avait été arrêté dimanche, alors qu'il projetait de perpétrer un attentat de façon "imminente" contre une ou deux églises.

    <figure></figure>

    » Un homme arrêté alors qu'il projetait un attentat imminent à Paris

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :