• Viagra pour femmes : ce que l?on sait de la nouvelle pilule rose

     

    <header> </header>

     

    Viagra pour femmes : ce que l’on sait de

    la nouvelle pilule rose

    L' Obs <time>Publié le 19-08-2015 à 12h15</time>

    L'Agence américaine des médicaments a donné son accord pour la commercialisation du premier viagra féminin. Un produit censé pallier le manque d'appétit sexuel de certaines femmes.

     

    10 % des participantes aux essais cliniques ont fait part d’une amélioration significative de leur satisfaction dans leurs relations sexuelles. (Allen G. Breed/AP/SIPA)
    10 % des participantes aux essais cliniques ont fait part d’une amélioration significative de leur satisfaction
    dans leurs relations sexuelles. (Allen G. Breed/AP/SIPA)
    <aside class="top-outils"></aside><aside class="inside-art" id="js-article-inside-art"><section class="social-buttons js-share-tools"></section></aside>

     

     

    <article>

    <aside class="inside-art" id="js-article-inside-art"><section class="obs-article-brelated">

    À lire aussi

    </section></aside>

    Pilule bleue pour les hommes, rose pour les femmes… Forcément. L’Addyi, le premier viagra féminin, va entrer sur le marché américain après le feu vert donné par l’Agence américaine des médicaments, ce mardi 19 août.

    Pourtant, la Food and Drug Administration (FDA) n’avait pas été convaincue par les effets de cette pilule. Le produit avait été rejeté à deux reprises, en 2010 et en 2013. Mais c’était sans compter sur le lobbying de Sprout Pharmaceuticals, la firme qui a développé l’Addyi.

    # A qui s'adresse-t-il ?

    Selon plusieurs études médicales, au moins 40 % des femmes non ménopausées présenteraient une hypoactivité sexuelle qui ne résulterait d’aucun problème biologique, psychologique ou d’une interaction de médicaments. L’Addyi s’adresse à ces personnes.

    Cette autorisation fournit aux femmes souffrant d’un faible désir sexuel une option de traitement", a expliqué Janet Woodcock, directrice du centre d’évaluation et de recherche sur les médicaments de la FDA.

    Selon l’Agence américaine des médicaments, ce dysfonctionnement est caractérisé par un faible désir sexuel qui provoquerait une angoisse ou des difficultés au sein du couple. Le syndrome peut toucher des femmes qui n’avaient jusque-là aucun problème avec leur libido.

    # Comment ce viagra fonctionne-t-il ?

    Si le viagra pour hommes stimule les parties génitales, la pilule rose agit directement sur le cerveau de la femme. Ce produit servirait donc d’aphrodisiaque et doperait le désir sexuel féminin.

    Le Flibanserin, commercialisé sous le nom d’Addyi, agit sur la sérotonine, hormone qui a un rôle important dans plusieurs fonctions psychologiques comme le sommeil, l’agressivité, les comportements alimentaires et sexuels ou encore la dépression.

    Cette molécule était d’ailleurs testée comme antidépresseur jusqu’à ce que les chercheurs découvrent ses propriétés aphrodisiaques. Le viagra féminin serait donc né d’un accident, comme son homologue masculin qui était initialement destiné à être un médicament pour le cœur.

    # Est-il efficace ?

    Trois essais cliniques ont été menés aux Etats-Unis et au Canada sur 2.400 femmes non ménopausées et âgées de 36 ans en moyenne, qui souffraient de ce syndrome de faible désir sexuel.

    Seulement 10 % d’entre elles ont fait part d’une amélioration significative de leur satisfaction dans leurs relations sexuelles. Le produit "n’a apparemment pas amélioré les performances sexuelles", précise la FDA.

    # Est-il sans risque ?

    Le Flibanserin peut provoquer de la somnolence, une importante chute de tension artérielle et même des syncopes. Des effets secondaires qui augmentent avec la prise d’alcool ou de certains médicaments.

    Pour le moment, l’Addyi ne sera disponible qu’aux Etats-Unis. Les pharmacies pourront le vendre uniquement sur ordonnance médicale. La FDA n’a d’ailleurs approuvé la commercialisation du produit qu’à la condition que Sprout pharmaceuticals indique clairement sur une étiquette tous les risques encourus.

    Juliette Pousson

    </article>

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :