• Je n'ai pas participé de suite à l'aventure, aussi je me rattrape et vous offre ma modeste contribution

    Lettre A

    lien

     

     Si Attachante et pourtant parfois  Agaçante,

    Amoureuse parfois,  trop souvent Alléchante,

    Cette lettre si fine, Allégorie superbe

    Accroche bien nos cœurs, Adoucit les acerbes,

    Agite les plus forts et Aide les plus faibles,

    Arrogante la nuit, bien Aimable le jour,

    Cette lettre première est un hymne à l’Amour... 

     


    3 commentaires
  •  
     
     
    Enfin nous sommes là, entre nous, tous les deux
    Seul à seul, tête à tête et les yeux dans les yeux
    J'avais tant à te dire mais par où commencer ?
    Deux verres, une bouteille, je crois que j'ai trouvé !


    Le vin délie la langue, il entrouvre le coeur
    Il donnera ce soir le ton et la couleur
    Rouge ardent de la braise et cristal du désir
    A notre nuit d'amour, buvons pour le plaisir !

    Qu'il soit de Blaye ou d'Echeronne,
    De Vacqueyras ou de Tursan
    (De Vacqueyras ou de Tursan)
    Le vin réjouit le cur de l'homme
    Et de la femme, évidemment !
    (Qu'il soit de Blaye ou d'Echeronne)
    (Le vin réjouit le cur de l'homme !)

    Né d'une âpre Syrah, d'un peu de Carignan
    D'une terre solaire, des mains d'un paysan
    C'est avec ce vin-là qu'on dit qu'Ulysse a mis
    Le cyclope à genoux et Circé dans son lit

    Le vin délie les sens, il entrouvre les draps
    Et pourtant, sous sa coupe je ne mentirai pas
    Je bois, moi, pour le goût mais aussi pour l'ivresse
    Pour cette nuit d'amour, soyons donc sans sagesse !

    Les joues vermeilles, les yeux qui brillent
    Chavirés par de doux émois
    (Chavirés par de doux émois)
    Le vin réjouit le coeur des filles
    Et des garçons, ça va de soi
    (Les joues vermeilles)
    (les yeux qui brillent)
    (Le vin réjouit le cur des filles)

    Noé sur son raffiot en prit quelques futailles,
    Aux noces de Cana, au milieu des ripailles,
    C'est ce vin que Jésus fit d'une eau ordinaire
    Et notons qu'il n'a pas eu l'idée du contraire

    Le vin délie les âmes, il entrouvre le ciel
    De sa petite messe gourmande et solennelle
    Prions saint Emilion, saint Estèphe et les autres
    Pour une nuit d'amour, voilà de bons apôtres !

    De Kyrie en Te Deum
    Vin du Cantique et sang divin
    (Vin du Cantique et sang divin)
    Le vin réjouit le coeur de l'homme
    Du Père, du Fils, de l'Esprit Saint !
    (De Kyrie en Te Deum)
    (Le vin réjouit le coeur de l'homme)

    Le vin comme l'amour, l'amour comme le vin,
    Qu'ils soient impérissables, qu'ils soient sans lendemain
    Qu'ils soient bourrus, tranquilles, acerbes ou élégants,
    Je suis sûre qu'il ne faut pas mettre d'eau dedans !

    Oh, ne partageons pas ces amours qui s'entêtent,
    Pas plus que ces vins-là qu'on boit pour l'étiquette
    Tu es ce que tu es, je suis comme je suis
    A notre vie d'amour, buvons jusqu'à la lie !

    Mais taisons-nous et voyons comme
    Finit cette nuit attendue
    (Mais taisons-nous et voyons comme)
    (Le vin réjouit le coeur de l'homme !)
    Le vin réjouit le coeur de l'homme
    Et puis le mien... bien entendu !

    votre commentaire
  • La Lettre K

    lien

    Fièrement affichée par les Kappas d’Amérique

    Réglementaire en Képi,  fier symbole de la République

    Voluptueusement lovée en Kimono japonais,

    Culturelle en Kéfir ou  Kippa, traditionnelle, sacrée,

    Exotique parfois dans  Kasbah ou  dans  Kat

    Toute douce et discrète au sein du  Koala

    Savoureuse, recherchée dans le Kouglof d’Alsace

    Lascive en  Karaoké où le corps se prélasse

    Colorée dans les plumes du Kakatoès qui jacassasse

    Violente en Kimono ou dans le Karaté

    Ludique en Korrigan facétieux et caché

    C’est dans les yeux des femmes que le Khôl embellit

    Que la force du K  nous apparait aussi…


    18 commentaires
  • LETTRE J

    J, éclatant comme la Jonquille,

    Avec sa robe d’or au soleil qui rutile

    J, merveilleux comme un Jour qui se lève,

    Avec de doux pastels que la lumière relève

    J, Jubilatoire comme un beau texte

    Joutant avec les mots sans besoin de prétexte

    J, donnant tout son Jus, sang sacré de la vigne

    Pour rendre heureux les hommes, sans soucis du contexte

    J, se tenant tout droit, sachant rester digne,

    Jurant toujours être en droite ligne

    Des meilleures origines, squattant le Littré

    Portant en lui de nobles vérités…

    Joutes verbales, jeux d’orthographe,

    Enigmes à décrypter, toujours juste pourtant

    C’est cette lettre J qui nous rend  si contents !

     

    Marialis


    8 commentaires
  • Le Joli 1er Mai !

    Tube de muguet pour vos créations.

    Un brin de muguet, si joli et si frais

    De si jolies clochettes si blanches et si gaies,

    Pour un cortège triste

    Fait de syndicalistes

    Si perdus, abattus

    Divisés, sortant d’un immense malentendu

    Abandonnés  mais déterminés

    Trahis, mais ne s’avouant pas battus

    Parce qu’un brin de muguet

    Peut parfois tout changer...


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique